Skip to content

Actions ou obligations ? Faut-il vraiment choisir ?

Les actions et les obligations sont les deux classes d’actifs les plus populaires au sein du Landerneau des investisseurs expérimentés. Quelles sont les différences entre ces deux types de véhicules financiers pour appréhender au mieux le support d’investissement le plus adapté pour vous ? Revue de détail.

Les actions, une classe d’actifs accessible mais volatile

Investir dans les actions est souvent le premier réflexe pour nombre d’investisseurs. En effet, ce marché dispose d’une forte notoriété et est relayé largement par les médias pour donner une idée rapide et substantielle de l’état de l’économie à un instant T. En outre, avec l’essor des plateformes digitales, il est très simple d’ouvrir un compte titres et de réaliser ses premières opérations. Néanmoins, les actions sont soumises aux aléas du marché et à la volatilité en fonction de la conjoncture économique. Cela peut même engendrer une perte partielle ou totale de votre “mise” initiale sur telle ou telle action. Si, sur le long terme, cette classe d’actifs remporte de nombreux suffrages, il faut être bien conscient que vos investissements peuvent se retrouver dans le “rouge” pendant une longue période de temps, notamment dans des phases de Bear market longues. Si vous devez vendre vos titres rapidement, vous pouvez vous retrouver rapidement en situation de moins-value et perdre de l’argent. En outre, vous resterez soumis aux risques suivants :

Le risque de liquidité

C’est la profondeur du marché qui détermine le nombre d’acheteurs, le volume de titres en circulation et la capitalisation de telle ou telle entreprise.

Le risque de défaut

Il peut survenir lorsque l’on s’intéresse à des petites entreprises. Lorsqu’il est question d’entreprises cotées en bourse, ce risque est plus rare…

Le risque de change

Si vous investissez dans des actions étrangères, vous vous soumettez à un risque de change. Notamment si vous investissez dans une entreprise chinoise ou américaine.

Performances des obligations et des actions

Nous l’avons vu, les actions se caractérisent par une volatilité importante. Elles offrent en revanche de bons rendements à long terme. Par exemple, un investissement en actions françaises effectué en 2010, alors que l’indice CAC 40 évoluait dans les 3’000 points, se révélerait être un excellent point d’entrée sur 10 ans. Les obligations High Yield, quant à elles, permettent de diversifier ses actifs financiers sur le marché obligataire qui se comporte différemment des marchés actions en évoluant dans une zone de risque intermédiaire entre les fonds euro et les marchés actions. Actuellement, avec la remontée des taux d’intérêts, les entreprises qui souhaitent emprunter doivent proposer aux investisseurs un taux de rendement séduisant pour les “accrocher”. Conséquence immédiate: le rendement moyen des obligations High Yield a grimpé en un semestre de 3% début 2022, à plus de de 7% à mi-juin 2022 !

“Les actions permettent aux investisseurs de participer au développement de l’activité des meilleurs sociétés de la planète, avec la perspective de gagner de l’argent sur le long terme. En revanche, si vous achetez des obligations, vous ne participez pas à l’essor de l’entreprise. Celle-ci devra vous rémunérer en intérêts fixes puis vous rembourser à l’échéance.”

Quelle Stratégie pour être Gagnant avec des Actions ?
Mettre en Place un Portefeuille Obligataire

Investir dans des actions et des obligations, 2 classes d'actifs qui se complètent

Vous pouvez détenir des actions ou des obligations en ouvrant un compte-titres. Il est fortement conseillé de diversifier vos avoirs sur ces deux classes d’actifs. En effet, l’obligation apporte une sécurité grâce à des revenus relativement sûrs lorsque l’action permet de bénéficier de rentabilités intéressantes sur le long terme. Plus largement, les actions sont des valeurs liquides qui peuvent être facilement converties en argent sonnant et trébuchant. Par ce biais, les entreprises permettent aux investisseurs de participer au développement de leurs activités avec la perspective de gagner de l’argent sur le long terme. En revanche, si vous achetez des obligations, vous ne participez pas à l’essor de l’entreprise. Celle-ci devra vous rémunérer en intérêts fixes puis vous rembourser à l’échéance. Vous agissez en quelque sorte comme un banquier auprès de l’entreprise.
En fonction de votre profil investisseur et de votre aversion au risque, vous saurez, avec l’appui d’un professionnel, ventiler votre portefeuille de manière idoine entre actions et obligations.

Les points essentiels pour comparer les actions et les obligations

  • Les plus-values sur les actions sont imprévisibles et n’offrent pas les revenus garantis des obligations ;
  • En cas de défaut, les obligations sont prioritaires sur les actions ;
  • Le cours des actions et des obligations varient en sens opposé la plupart du temps;
  • Les obligations offrent un risque mieux identifié .

Découvrez les Résultats des Placements de Genève Invest depuis 12 ans .

Optez pour un Gestionnaire Indépendant.

être appelé gratuitement par un conseiller financier

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons pour vous donner plus d’informations. Les champs marqués d’un * sont obligatoires, les autres informations peuvent nous aider à améliorer notre proposition.

Genève Invest accepte les mandats à partir de 100’000 €