Skip to content

Comment limiter les risques obligataires ?

Le monde des obligations est un domaine complexe où les investisseurs doivent naviguer avec prudence pour maximiser leurs rendements tout en minimisant les risques. Parmi les différents risques associés aux obligations, le risque de taux est celui auquel tout épargnant ou investisseur est inévitablement exposé. Cependant, d'autres types de risques peuvent être réduits, voire éliminés, avec des stratégies appropriées. Dans cet article, nous allons explorer comment limiter ces risques pour sécuriser vos investissements obligataires.

Comprendre le risque de taux

Le risque de taux d’intérêt est inhérent à tout investissement obligataire. Lorsque les taux d’intérêt augmentent, la valeur des obligations en cours tend à diminuer, et vice versa.

C’est un facteur que les investisseurs ne peuvent pas éliminer mais doivent apprendre à gérer. Les fluctuations des taux d’intérêt influencent directement les prix des obligations, ce qui peut affecter la valeur de votre portefeuille.

Réduire le risque de change

Pour un investisseur français, le risque de change peut être significativement réduit en détenant des obligations libellées en euros. Le risque de change survient lorsque vous investissez dans des obligations émises dans une devise étrangère, ce qui expose votre investissement aux fluctuations des taux de change.

En optant pour des obligations en euros, vous évitez les variations potentielles du taux de change et protégez ainsi votre investissement.

Diminuer le risque de liquidité

Le risque de liquidité fait référence à la difficulté de vendre une obligation rapidement sans affecter son prix. Pour minimiser ce risque, il est conseillé d’investir dans des titres dont le volume de transactions est élevé. Les obligations largement échangées sont plus faciles à vendre rapidement sans devoir sacrifier leur valeur.

Cette stratégie vous permet de maintenir la liquidité de votre portefeuille et de réagir rapidement aux changements du marché.

“ Un équilibre doit être trouvé entre la sécurité et le rendement, selon le niveau de risque que l’investisseur est prêt à supporter. ”
Obligations d’entreprise ou actions à dividendes ?

Limiter le risque de défaut

Le risque de défaut est la possibilité que l’émetteur de l’obligation ne puisse pas honorer ses engagements. Pour réduire ce risque, il est crucial d’investir dans des obligations dont la note de crédit est élevée.

Les agences de notation attribuent des notes aux émetteurs d’obligations, indiquant leur solvabilité. Les obligations de haute qualité, bien notées, offrent une sécurité accrue, bien que cela se traduise souvent par des rendements plus faibles. Il est également important d’investir dans plusieurs obligations d’entreprises de secteurs différents. En d’autres mots, ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Un équilibre entre risque et rendement

Il est important de comprendre que la réduction du risque s’accompagne souvent d’un rendement plus faible. Les obligations de haute qualité offrent une plus grande sécurité mais à un coût en termes de rendement.

Tout dépend de la tolérance au risque de l’investisseur et de ses objectifs financiers. Un équilibre doit être trouvé entre la sécurité et le rendement, selon le niveau de risque que l’investisseur est prêt à supporter.

Le mot de la fin

Investir dans des obligations nécessite une gestion vigilante des différents types de risques. Bien que le risque de taux soit inévitable, d’autres risques tels que le risque de change, de liquidité et de défaut peuvent être efficacement réduits avec des stratégies appropriées. En comprenant et en appliquant ces principes, les investisseurs peuvent protéger leurs portefeuilles et atteindre leurs objectifs financiers avec une exposition minimisée aux risques.

boussole
Discutez avec un conseiller

Le meilleur placement existe-t-il ?

Comment acheter une obligation d’entreprise ?

être appelé gratuitement par un conseiller financier

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons pour vous donner plus d’informations. Les champs marqués d’un * sont obligatoires, les autres informations peuvent nous aider à améliorer notre proposition.

Genève Invest accepte les mandats à partir de 100’000 €