Skip to content

Obligations : 5 nuances d’investisseurs

Lorsqu'il s'agit de construire son portefeuille d'investissement obligataire, la sélection des obligations appropriées revêt une importance capitale. Chaque type d'investisseur a bien évidemment des besoins et des objectifs différents, et il est donc crucial de choisir les obligations qui correspondent le mieux à ses critères. Examinons quelles obligations conviennent le mieux à différents types d'investisseurs.

1. L'Investisseur Prudent

Pour ceux qui cherchent la sécurité avant tout, les obligations à faible risque sont essentielles. Les obligations d’État ou les obligations d’entreprises notées AAA offrent généralement une sécurité maximale, bien que les rendements puissent être plus faibles. Ces investisseurs préfèrent la stabilité du capital plutôt que des rendements élevés.

2. L'Investisseur en quête de revenus réguliers

Les investisseurs qui dépendent des revenus réguliers de leur portefeuille optent souvent pour des obligations à coupon élevé. Ces obligations versent des intérêts périodiques, offrant ainsi un flux de trésorerie constant. Les obligations à taux fixe sont généralement privilégiées par ce type d’investisseur, car elles garantissent des paiements réguliers.

3. L'investisseur équilibré

Pour ceux qui cherchent un compromis entre risque et rendement, les obligations à taux variable peuvent être une option intéressante. Ces obligations ajustent leur taux d’intérêt en fonction des fluctuations du marché, offrant ainsi une certaine protection contre l’inflation tout en permettant de profiter des hausses de taux d’intérêt.

4. L'Investisseur en quête de croissance

Les investisseurs à la recherche de croissance à long terme peuvent opter pour des obligations convertibles. Ces obligations offrent un rendement fixe tout en offrant la possibilité de convertir l’obligation en actions de la société émettrice à un prix prédéterminé. Cela permet à l’investisseur de participer à la croissance potentielle de l’entreprise.

5. L'investisseur éthique ou socialement responsable

Pour ceux qui accordent de l’importance aux considérations éthiques ou environnementales, les obligations vertes ou durables (ISR) sont une option attrayante. En effet, ces obligations sont émises pour financer des projets ayant un impact positif sur l’environnement ou la société, tels que les énergies renouvelables ou les initiatives sociales.
“Il existe une gamme d’obligations adaptées à chaque profil d’investisseur ”
Obligations d’entreprise ou actions à dividendes ?

In fine, choisir les bonnes obligations dépend donc des objectifs, de la tolérance au risque et des valeurs de chaque investisseur. Qu’il s’agisse de sécurité, de revenus réguliers, d’équilibre entre risque et rendement, de croissance ou de considérations éthiques, il existe une gamme d’obligations adaptées à chaque profil d’investisseur. Une compréhension claire de ses propres besoins et une analyse minutieuse des options disponibles sont essentielles pour construire un portefeuille d’obligations qui répond efficacement à ses objectifs financiers et personnels.

Pour aller (un peu) plus loin : les différences entre Obligations Investment Grade et High Yield

Une distinction essentielle sur le marché obligataire réside dans la catégorisation des obligations en tant qu’«investment grade» et «high yield» (ou «investment grade» et «non-investment grade»). Souvent, la notation des sociétés émettrices est utilisée pour les différencier.

Les obligations investment grade sont considérées comme ayant une solide capacité de remboursement et sont émises par des entreprises ou des gouvernements jugés peu risqués par les agences de notation. Elles bénéficient en général d’une plus grande stabilité mais offrent des rendements plus modestes.

En revanche, les obligations high yield, également appelées obligations à haut rendement, sont émises par des entreprises qui n’ont pas reçu de « note d’investissement » par l’une des trois principales agences de notation, Standard & Poor ou Moody’s . Toutefois, de nombreuses petites entreprises et acteurs de niche n’ont pas de notation du tout. C’est donc le rendement à l’échéance des obligations qui devrait être utilisé pour faire la distinction. Dans l’environnement actuel des taux d’intérêt, il semble raisonnable de classer une obligation comme étant à haut rendement si le coupon est de 5% ou plus. Bien sélectionnées, les obligations à haut rendement offrent la possibilité de percevoir un revenu continu et intéressant, même dans les phases de faible taux d’intérêt.

boussole
Discutez avec un conseiller

Comment acheter une obligation d’entreprise ?

Les obligations, l’ADN de Genève Invest

être appelé gratuitement par un conseiller financier

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons pour vous donner plus d’informations. Les champs marqués d’un * sont obligatoires, les autres informations peuvent nous aider à améliorer notre proposition.

Genève Invest accepte les mandats à partir de 100’000 €